Les bleues sont en Chine pour un Tournoi de Qualification Olympique

Nico Par Nico

Publié le

L'équipe de France féminine débutera son Tournoi de Qualification Olympique ce jeudi face à Porto Rico. Les joueuses de Jean-Aimé Toupane sont à Xi'An, en Chine, pour une semaine de travail intensif en vue de la préparation des Jeux Olympiques.

Elles se sont envolées ce dimanche pour la Chine. Les partenaires de Marine Johannes débutent ce long périple pour un tournoi de qualification olympiques. Bien que déja qualifiées pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 en tant que pays hôte de la compétition, les filles ont obligation de participer à ce tournoi. De quoi débuter une préparation de six mois avant l'échéance majeure de l'année.

un enchaînement rapide

Pas de temps de répits pour les joueuses, qui ont toutes joué avec leurs clubs respectifs ce week-end avant de prendre le départ pour la Chine. « On n'a pas trop eu le temps de cogiter entre nos matches de Championnat samedi et l'enchaînement avec l'équipe de France. On a optimisé notre récupération, le premier long vol en classe business était forcément un plus, » s'exprimait Marième Badiane, la joueuse de Montpellier. En pleine saison, ce long déplacement ne sera pas de tout repos pour les filles puisque trois matchs se profilent à l'horizon, avant de vitre rentrer en France pour retrouver les parquets. Les joueuses qui ont pu profiter d'un accueil chaleureux sur place, avant de suite de rejoindre les parquets pour débuter un entraînement progressif jusqu'au coup d'envoi de la première rencontre.

vers une équipe type

Le sélectionneur Jean-Aimé Toupane peut se réjouir d'avoir un groupe au complet pour ce tournoi, avec dans les rangs tricolores les retours notamment de Marine Johannes et Gabby Williams, absentes du dernier rassemblement avec les bleues. Un groupe riche un un effectif à confirmer en vu des Jo. Les deux partenaire s de l'Asvel devront confirmer leur statue de titulaires, dans un groupe avec d'autres éléments de qualités, comme Marine Fauthoux, Ilian Rupert ou encore Janelle Salaun. De l'expérience est également à noter avec la présence de l'expérimentée Valériane Ayayi, 137 sélections au compteur pour la joueuse de Prague.

la chine comme adversaire de renom

Trois matchs sont au programme de ce rassemblement chinois pour l'équipe de France. Le premier rendez-vous programmé pour ce jeudi 8 février offre une opposition avec Porto Rico, dans un match ou les françaises feront office de favorites. Les trois dernières confrontations entre les deux équipes s'étant soldées par trois victoires tricolores, dont la dernière en 2021 en match amical, 95-62. Ensuite, les bleues devront se frotter au pays organisateur de ce tournoi de qualification, la Chine. Ici, face à des joueuses comme Yueru Li (2m) ou Xu Han (2,05m), les bleues auront du répondant dans la raquette, ou elles devront faire face à la taille de joueuses de talent. Ensuite, ce sera un troisième match contre la Nouvelle-Zélande pour cloturer ce premier acte de préparation de 2024. Pour cela, les filles devront se montrer au rendez-vous et à la hauteur des attentes de leur coach: « On voit peu souvent les filles pendant l'année, sur cette semaine je veux la meilleure version possible de l'équipe de France, exige le technicien. Aussi bien sur les plans de jeu que sur l'attitude et le comportement. On sait que quand on veut aller loin dans une compétition, il y aura des moments difficiles. Est-ce qu'on va les supporter ? Est-ce qu'on va faire bloc ? C'est un gros enjeu. Et le format de cette semaine, avec trois matches en quatre jours, sera un excellent test. »

Le programme complet de l'équipe de France:

Ces trois rencontres seront à suivre en direct sur notre site, et n'ont ppour le moment pas encore de diffuseur officiel, à défaut de la plateforme de la fédération internationale (FIBA).